Pourquoi l’or est en situation de bulle

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le débat fait rage sur le web pour savoir si oui ou non la progression exponentielle du prix de l’or est caractéristique d’une bulle. Même si personnellement je m’étonne que l’on puisse se poser la question, les aficionados du métal jaune pensent qu’il n’en est rien, que le terme de bulle est juste colporté par les médias à la botte des puissants de ce monde dans un dessein démoniaque. Pourtant, il existe une manière objective de déterminer ce qu’il en est. Il suffit d’analyser le marché, l’offre et la demande, pour déterminer ce qui  a motivé l’accélération du cours de l’or sur les 10 dernières années.

Qu’est-ce qu’une bulle ?

D’après le Vernimmen, une bulle financière se caractérise par la présence d’une valorisation qui après avoir connu une forte hausse se situe à un niveau excessif en comparaison avec la valeur réelle de l’actif. Et l’auteur de rajouter que généralement, cet état de bulle, n’est observé que par une minorité de personnes lucides.

C’est un mécanisme autoalimenté de spéculation : la croyance que le prix de demain sera supérieur à celui d’aujourd’hui entraine de plus en plus de spéculateurs à acheter, ce qui provoque la hausse du prix.

Ce mécanisme se joue sans aucun rapport avec l’économie réelle : il y a décorélation entre l’économie réelle et le prix de l’actif.

Qu’est-ce qui tire le prix de l’or vers le haut ?

Idée reçue n° 1 : C’est un métal rare, l’offre ne suit pas la demande

Entre 2000 et 2010, 7 années ont été en surproduction. L’offre d’or n’a aucun problème à s’adapter à la demande.De plus, on estime les quantités d’or sur Terre à 170 000 Tonnes, de quoi voir venir !

Idée reçue n° 2 : Les coûts de production ont eux aussi été multipliés

L’or est de plus en cher à extraire, c’est une réalité. Il serait facile d’arrêter ici une conclusion et de se contenter de cette découverte pour se conforter dans l’explication du prix actuel de l’or. Sauf que, certes l’or est de plus en plus cher à extraire, mais l’accélération du prix n’est pas du tout en corrélation avec celle des coûts de production.

En 2011, 58 % du prix de l’once d’or était constitué uniquement par la marge. Ce qui augmente ce sont surtout  les profits.

De plus, l’or miné ne représente qu’environ 60 % de la quantité d’or produite chaque année, le reste provient de métal recyclé, ou précédemment stocké et revendu. Les coûts de production ne sont absolument pas les mêmes.

Idée reçue n° 3 : L’industrie a un énorme besoin d’or

Environ 50 % de la demande mondiale en 2011 a servi à faire des bijoux, 11 % est parti dans l’industrie, et 39 % a servi pour des échanges entre « investisseurs ».

Donc, 11 % de la demande est incompressible. Elle sert dans l’industrie, surtout dans l’électronique. Cependant,  étant donné le prix du métal jaune, nombre d’entreprises ont beaucoup investi dernièrement pour réduire leurs besoins.

Que peut-on conclure de tout ça ?

Nous pourrions conclure que l’évolution exponentielle du prix de l’or n’est motivée par aucune réalité économique objective. Son seul moteur est l’espoir de faire une plus-value, la peur de louper le train de l’argent facile. C’est précisément la caractéristique d’une bulle. Mais, cette analyse se base sur la conception de l’or comme métal rare. Les détracteurs de la théorie de la bulle lui donne un autre rôle, celui de monnaie, et en tirent une valorisation. C’est l’objet l’article derrière ce lien.

Sources :  World Gold Council, Seeking Alpha, Warren Buffet

 

BESOIN D'UN CONSEIL PATRIMONIAL ?

Utilisez ce formulaire pour poser vos questions, réponse en 24H sans engagement.