Investissement dans la forêt : le groupement forestier ou GFF

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Investir dans un Groupement Forestier, ou GFF, permet à la fois de bénéficier d’importantes défiscalisations, mais également de placer son argent sur un bien tangible. L’investissement dans la forêt a le vent en poupe. Pour certains, c’est un outil de diversification anticrise. D’autres y voient le moyen de réduire leur fiscalité en matière d’IR et de succession. Présentation de ce placement qui vaut la peine de s’y intéresser.

L’indicateur 2019 du marché des forêts publié par la SAFER montre que le prix moyen de l’hectare de forêts non bâties a augmenté en 2018 de 3.5% pour une valeur de 4 250€ par hectare.  En 9 ans, le prix moyen des forêts a doublé.

Voir documentation : Prix des forêt en France 2019

Qu’est ce qu’un groupement forestier ?

En investissant dans un Groupement Foncier Forestier ou GFF, vous investissez dans une société ayant comme activité l’acquisition et la gestion de forêts.

Ici, pas de balade dominicale sur votre domaine, mais juste un titre de propriété d’une partie d’un groupement forestier.

Pour faire une analogie, c’est le même principe qu’une SCPI, sauf que les immeubles de bureaux ont été remplacés par les arbres du groupement forestier.

Pourquoi investir dans un GFF ?

L’investissement dans un groupement forestier est certes moins glamour que la possession d’une forêt en direct, mais il présente cependant certains avantages non négligeables.

Investir dans un groupement forestier est abordable et sans contrainte

Les GFF ne demandent aucun effort de gestion, nul besoin de s’occuper de l’exploitation de la forêt puisque celle-ci est assurée par les administrateurs du groupement. C’est également un investissement beaucoup plus accessible. Bien sûr, tout est une question de moyen, mais pour donner un exemple, 21 hectares de forêt dans le Cantal coûtent environ 75 000 €.

Détenir une forêt n’est donc pas un investissement à la portée de toutes les bourses. Il est difficile de trouver des petites surfaces, et avant d’acheter mieux vaut se rendre sur place pour faire expertiser votre investissement.

Par opposition, le ticket d’entrée d’un groupement forestier est de l’ordre de 3 000 €, et la sélection et l’exploitation sont réalisés par des professionnels.

Investir dans plusieurs GFF permet de mutualiser les risques

Le ticket d’entrée étant beaucoup plus faible, il est possible d’acheter des parts de plusieurs GFF et donc de mutualiser les risques inhérents aux aléas climatiques ou autres.

Le groupement forestier offre d’importants avantages fiscaux

L’ensemble des avantages fiscaux offerts aux propriétaires de forêts le sont également aux propriétaires de parts d’un groupement forestier.

Ces avantages sont une composante majeure de l’intérêt de ce type d’investissement, les rendements d’une forêt étant dans l’ensemble plutôt faibles (de l’ordre de 3% annuel).

Les avantages fiscaux des groupements forestiers

Les avantages fiscaux sont définis par l’article 793 du CGI relatif au groupement forestier ou GFF.

Une réduction d’impôt sur le revenu de 18%

Il s’agit d’une réduction de l’IR de 18 % du montant de l’investissement plafonné à 5700 € pour une personne seule et 11 400 € pour un couple. En d’autres termes, la réduction d’impôt  sur le revenu maximale pour un célibataire est de 1 026 € et de 2 052 € pour un couple.

De plus, si le groupement forestier réalise des travaux forestiers, il est possible de de réaliser une nouvelle déduction fiscale de 18 %. Le calcul se fait en fonction du nombre de parts détenues dans le groupement forestier et du coût des travaux, en tenant compte d’un plafond de 6 250€ pour une personne seule et 7 500€ pour un couple. La déduction fiscale maximale pour travaux est donc de 1 125€ pour un célibataire, 1350 € pour un couple.

Abattement de 75 % sur les parts de GFF lors d’une transmission

En matière de transmission à titre gratuit : succession ou donation, les parts bénéficient d’un abattement de 75% de leur valeur taxable. Ainsi, seul 25 % de l’investissement sera soumis aux droits de mutation.

Par exemple, la transmission de 100 000 € de parts d’un groupement forestier à un neveu permet de réaliser une économie de 42 500 € par rapport à une donation en liquide.

En matière de succession, le groupement forestier et le groupement viticole présentent les mêmes avantages.

Pour conclure

L’investissement dans des parts de groupement forestier s’adresse à des investisseurs sur le long terme, désirant à la fois diversifier, diminuer leur imposition ou préparer une transmission.  Le rendement annuel d’un groupement forestier est d’environ 3 %, hors avantages fiscaux et revalorisation du prix des terres. Au même titre que les placements dans des terres agricoles ou viticoles (GFV), c’est un investissement qui a le vent en poupe. Il est possible qu’à l’avenir, l’augmentation du prix de l’hectare combiné à une demande accrue en bois et aux avantages fiscaux, fasse les beaux jours de l’investissement dans un groupement forestier.

BESOIN D'UN CONSEIL PATRIMONIAL ?

Utilisez ce formulaire pour poser vos questions, réponse en 24H sans engagement.