Introduction à l’investissement dans la valeur

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Une étude réalisée par l’Observatoire UFF – IFOP de la clientèle patrimoniale met en avant la psychologie et le comportement des investisseurs en 2010. Les résultats sont bien évidemment en corrélation avec le climat ambiant de fin du monde. La majorité des personnes interrogées pensent que le temps est venu d’investir dans des placements peu risqués. Fin d’année 2011, ce comportement s’est accentué : l’assurance vie a enregistré une décollecte de 1,8 milliard d’euros au profit d’investissement tel que l’immobilier et l’or. Si cette attitude est parfaitement compréhensible en terme psychologique,  elle risque cependant de provoquer l’inverse de l’effet escompté, en replaçant les individus dans un cycle spéculatif. Investir dans des biens survalorisés est-il vraiment un comportement raisonnable ?

Fuir le risque ? Vraiment ?

La grande question est pourquoi une personne dans sa vie quotidienne va toujours chercher les bonnes occasions, le meilleur rapport qualité prix, mais pas quand il s’agit d’investissement ?L’aversion envers les placements boursiers de l’individu échaudé par la chute brutale des marchés est psychologiquement cohérente, mais risque de replacer l’épargnant dans les mêmes travers qui l’ont amené en premier lieu dans cette position. Car, si la période où les marchés sont les plus bas est le moment d’investir dans des placements qui eux sont au plus haut, quel sera le moment d’entrer à nouveau en bourse ? Lors de la prochaine phase d’euphorie des marchés motivée par la croissance d’un nouveau secteur plein de promesses ?

Peut-on objectivement penser qu’il est plus prudent d’acheter de l’immobilier et l’or présentant des taux de valorisations records ? L’investisseur va payer le prix fort pour entrer dans ce genre de marché, et lorsque les tendances vont s’inverser il se retrouve avec un portefeuille composé d’actifs dont le prix était uniquement justifié par des perspectives de croissances maintenant révolues.

Le point de vue des investisseurs dans la valeur

L’investissement dans la valeur prend le contre-courant du marché pour permettre, au terme d’une analyse financière, de positionner l’entrée et la sortie en bourse aux moments optimaux. Avec pour objectif principal la préservation du capital, l’investisseur est invité à ne faire aucun cas des effets de mode pour se concentrer en premier lieu sur le prix payé et la valeur acquise.

L’idée sous-jacente est de lui permettre de se prémunir d’une marge de sécurité destinée à amortir les risques inhérents à toute activité d’investissement. En d’autres termes, l’investisseur est convié à se comporter comme il le ferait tous les jours dans sa vie de consommateur, c’est-à-dire à chercher le meilleur rapport qualité-prix !

La période de crise que nous traversons, provoque quotidiennement de nombreuses corrections sur les marchés. Si cette situation particulièrement instable est répulsive pour beaucoup d’investisseurs, elle est paradoxalement idéale pour celui qui cherche des bonnes occasions à des prix sacrifiés. Pour l’investisseur dans la valeur, c’est un moment idéal et rare pour se constituer un portefeuille.

Pour aller plus loin

Il existe de multiples variantes à l’investissement dans la valeur. Bien que toutes tournent autour du problème de la valorisation d’une entreprise, elles l’abordent parfois de manière différente. Ne pouvant développer en détail l’ensemble de ces techniques, cette suite d’articles se concentrera sur l’approche initialement développée par Benjamin Graham.

Lire la suite : Les principes clefs de , partie 1

Voir le sommaire du dossier : L’investissement dans la valeur

BESOIN D'UN CONSEIL PATRIMONIAL ?

Utilisez ce formulaire pour poser vos questions, réponse en 24H sans engagement.