Idée d’investissement : le lithium

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le lithium est un métal rare entrant notamment dans la composition des batteries. Réputé comme une matière première verte en raison de son utilisation dans les véhicules électriques, il n’en reste pas moins polluant à extraire. La rareté de cet élément, ainsi que le potentiel de développement de la demande, font que certains y voient déjà la source de leur complément retraite. Mais, est-ce vraiment le cas ?

Pourquoi investir sur le lithium

Le lithium est un composant essentiel dans le développement des nouvelles technologies. Le consultant Canadien TRU Group Inc estime que sur les 8 années à venir l’évolution de la demande globale devrait suivre la courbe suivante :

demande-de-lithium

La croissance de la demande en lithium est aujourd’hui portée par l’électronique grand public : téléphones, ordinateurs portables… Mais la grande révolution est attendue grâce à l’automobile.

À l’heure actuelle, la chine compte près de 120 millions de deux roues électriques en raison d’incitations gouvernementales visant à diminuer l’émission de CO2. Si la même politique est appliquée aux voitures, la révolution de l’électromobilité viendra à coup sûr de ce pays.

On considère qu’une voiture électrique contient environ 3 kilos de lithium. Sur le milliard de véhicules aujourd’hui en circulation, la proportion de voitures électriques est quasi insignifiante. Les perspectives de croissance notamment en cas de forte hausse du prix du pétrole sont gigantesques.

À cela s’ajoute la nécessité croissante de solutions de stockage de l’énergie, élément indispensable à la création alternative d’électricité grâce au soleil ou au vent.

Pourquoi ne pas investir sur le lithium

  • En raison des risques de surproduction

lithium-demande-et-offre

Le TRU Group Inc , tout comme le cabinet de conseil Roland Berger,  sont réservés à propos de l’évolution du marché du lithium sur le moyen terme. Tous deux anticipent une surproduction du minerai, comme des produits finis (batteries) dans 10 années à venir. Les producteurs ayant anticipé une demande bien plus importante que ce qu’elle ne l’est réellement.

  •  En raison du risque technologique

SI aujourd’hui le lithium est indispensable à la production de batteries, il n’en sera peut-être pas toujours ainsi. On parle de recherches sur des piles « métal-air », sur des « batteries redox », sur des « batteries au sodium », autrement dit sur des technologies aux performances supérieures et se passant complètement de lithium.

Toutes ces recherches sont cependant au stade embryonnaire, et il est fort possible que l’avenir de la batterie au lithium soit la batterie au lithium elle-même, notamment grâce à l’utilisation combinée  du graphène.

Où investir ?

La production de lithium est extrêmement concentrée. La production mondiale de lithium en 2010 est de 25 300 tonnes, dont 46 % provient d’Amérique du Sud : Chili et Argentine. Les déserts d’Amérique du Sud sont les zones où la production est la moins chère en raison de la qualité du métal. Disposant de la plupart des réserves mondiales,  les trois principaux acteurs d’Amérique du Sud envisagent déjà la création d’un « OPEP du Lithium » en vue d’établir un contrôle sur les prix.

La Bolivie, pourtant considérée comme détentrice d’immenses réserves, est exclue de ce tableau en raison du manque de fiabilité des chiffres communiqués. Ce pays attire cependant l’intérêt des investisseurs étrangers porteurs du savoir-faire et de la technologie nécessaires à la production. Reste que la Bolivie n’entend pas partager avec eux les revenus de ses ressources naturelles et pourrait bien, à force d’hésitations, louper la guerre du lithium largement anticipée par d’autres pays comme la Chine.

Investir dans le lithium, quelques pistes à étudier

Les principaux producteurs mondiaux sont  Chemical & Mining Co. of Chile Inc.  ,  FMC Lithium Corporation, et Rockwood Holdings, Inc .Tous cotés au New York Stock Exchange et donc facilement accessible via un compte titre.

Les outsiders à forte potentialité de croissance comme les sociétés Canadiennes  Canada Lithium Corp ou  Western Lithium Corp.

Le producteur chinois de voitures et de batteries Build Your Dream dont Warren Buffet a acquis 10 % du capital.

Des groupes disposant de droits d’exploitation de mines ou/et d’unités de production de batteries : Toyota,  Samsung,  Bolloré (éligible au PEA).

Enfin, plus simplement, en utilisant le tracker Global X Lithium ETF sensé reproduire l’évolution de l’ensemble de la filière car étant à la fois composé de sociétés minières et d’industriels.

Mise en garde

Le choix de l’investissement est personnel. Il faut bien garder à l’esprit qu’investir dans le lithium est hautement spéculatif en raison de la jeunesse et des incertitudes entourant ce marché. Sans les améliorations sur la capacité et la vitesse de charge des batteries, la révolution de l’électromobilité risque de ne pas avoir lieu. À cela s’ajoute la nécessité de réaliser de lourds investissements d’infrastructures dans un climat économique plutôt morose. Vous pouvez lire en complément l’article suivant : Investir sur le graphite et le graphène

BESOIN D'UN CONSEIL PATRIMONIAL ?

Utilisez ce formulaire pour poser vos questions, réponse en 24H sans engagement.