Bitcoin une progression de 30 000% en deux ans !

Le Bitcoin est une monnaie numérique, crée par un japonais nommé  Satoshi Nakamoto. C’est du moins sous ce pseudonyme qu’une personne a développé entre 2008 et 2010 le protocole qui permet la gestion et la création de Bitcoins. Car, Satoshi Nakamoto n’existe pas vraiment, et personne ne sait qui se trouve à l’origine du Bitcoin. Cependant, des fortunes bien réelles ont été faites avec cette monnaie virtuelle.  Sur deux ans, le cours du Bitcoin a connu une progression de 30 000 % !

Quelles sont les caractéristiques du Bitcoin ?

La création de Bitcoin

Les Bitcoins sont créés de manière numérique et totalement décentralisée par toute personne qui souhaite participer à son fonctionnement. Le processus de création s’appelle « le minage ». Il repose sur le traitement par un réseau mondial d’ordinateurs, d’un algorithme mis en place par Satoshi Nakamoto. Cet algorithme rend le processus de création exponentiellement long et complexe, de manière à ce que le nombre de Bitcoins ne puisse jamais être supérieur à 21 millions. Il y a actuellement en circulation environ 12 millions de Bitcoins, les 9 millions restant devraient être créés dans environ 120 ans.

Les échanges de bitcoin

L’échange de Bitcoin entre les personnes se fait d’un porte-monnaie virtuel situé sur un ordinateur personnel ou en ligne, à un autre porte-monnaie virtuel. Aucune banque, aucune institution, aucun État, n’ont de contrôle sur les échanges de Bitcoin.

Les transferts de bitcoins sont rapides (environ 2 heures) mais aussi gratuits. Des avantages de taille par rapport aux virements bancaires classiques qui peuvent prendre des jours, et se voient invariablement imputées de frais conséquents.

Une monnaie anonyme et transparente

Les échanges de Bitcoin sont à la fois anonymes et transparents.

Transparent, car toutes les transactions qui ont été réalisées sur le réseau depuis son origine peuvent être consultées dans une sorte de livre de compte global qui s’appelle le « block chain ».

Anonyme, car contrairement aux comptes en banque les portefeuilles de Bitcoins ne sont pas nominatifs. Il est ainsi possible de voir que tel ou tel transfert a bien eu lieu entre deux portefeuilles, mais il est quasiment impossible de trouver l’identité des personnes détenant ces portefeuilles.

Comment acheter des Bitcoins ?

L’achat de Bitcoin se fait généralement sur internet de la même manière que l’on achète une action. Il faut créer un compte sur un site spécialisé, faire un virement des fonds que l’on souhaite changer, puis procéder à l’achat des Bitcoins.

Comme pour une action, le système affiche un carnet d’ordre présentant les prix des offres de vente et d’achat, et l’historique des dernières transactions.

carnet-ordre-bitcoins

Ci-dessus une copie d’écran du carnet d’ordre du site Bitstamp

Les principaux sites d’échange sont à l’heure actuelle  Mt. Gox (Japon), Bitstamp (USA), BTC-e (Bulgarie), et Kraken (USA).

Il est important de noter que le prix du Bitcoin n’est pas une donnée centralisée. Il est possible au même instant de constater une variation du taux de change d’un site à l’autre. De même, la volatilité des cours n’est pas identique chez tous les brokers de Bitcoins. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’article derrière ce lien.

Une fois l’achat effectué, il suffit de transférer les Bitcoins vers son portefeuille électronique local ou en ligne.

Que peut-on faire avec des Bitcoins ?

C’est d’abord une monnaie d’échange de plus en plus utilisée sur le web. La gamme de produits et de sites acceptant les Bitcoins ne cesse de croitre. Les Bitcoins peuvent ainsi servir à acheter du matériel informatique, des produits alimentaires, des vêtements, des cosmétiques, des jouets, de payer des services, des voyages, etc. …

Sur un plan local, le Bitcoin commence également à se faire une place. Il est ainsi possible à San Francisco de payer ses factures de santé en Bitcoins, à Londres un hamburger, à Newport Beach une Lamborgini, à Vilnius ses factures de clinique, à Chypre ses frais de scolarité …

En raison de son caractère anonyme, le Bitcoin est également la monnaie de référence des sites illégaux permettant l’chat de produits illicites. Cette réalité n’est pas à occulter, car elle a notamment un impact réel sur le cours de la monnaie.

Qu’est-ce qui explique le récent envol du prix des Bitcoins ?

La croissance des cours du Bitcoin s’explique par son utilisation de plus en plus rependue. Son cours suit la logique de l’offre et de la demande comme le ferait n’importe quelle monnaie. Cependant, la progression fulgurante du cours du Bitcoin ces dernières mois et semaines ne semble pas pas uniquement s’expliquer par son utilisation de plus en plus fréquente dans le commerce. Plusieurs paramètres doivent être pris en compte.

Le Bitcoin permet dans un premier temps de placer de l’argent hors de portée des banques et des institutions. La récente crise financière a mis au jour la possibilité qu’ont les États de saisir les comptes bancaires de ses citoyens pour renflouer les caisses publiques. C’est notamment ce qu’il s’est passé à Chypre. Il n’a pas fallu longtemps pour que les épargnants d’autres pays en crise s’intéressent de près aux Bitcoins pour mettre à l’abri une partie de leurs économies, comme ce fut notamment le cas en Espagne il y a quelques mois.

Même s’il est difficile de quantifier l’impact réel, il semblerait que la récente chute puis envolée des cours du Bitcoin soit une conséquence indirecte de la fermeture du site « SlikRoad » qui fut pendant quelques années le leader d’achat de produits illicites en ligne. La lumière mise sur le « darkweb » a propulsé les cours de la monnaie en affichant dans tous les médias l’existence de ce type de site jusque la confidentiel. Les utilisateurs de ces services sont peut-être une minorité comparée à la masse des utilisateurs de Bitcoin, mais c’est une minorité extrêmement active. Chaque jour, ce furent des milliers de Bitcoins, des millions de dollars qui s’échangeaient sur Slikroad. D’après le document de mise en accusation du FBI concernant SilkRoad, pour la seule journée du 15 septembre 2013 le site a généré pour 62 000 Bitcoins de transactions. C’est un volume énorme lorsqu’on prend en considération qu’environ 30 000 Bitcoins sont achetés ou vendus  contre une monnaie classique chaque jour sur Bitstamp, et  Silkroad est loin d’être un cas isolé.

Enfin, la récente mise en lumière dans les médias du Bitcoin à également attirer les spéculateurs de toutes sortes, du particuliers au professionnel. En quelques semaines, le cours de la monnaie virtuelle est passé de 103 $ le 2 octobre à un maximum de 1 131$ le 29 novembre.  Le web regorge d’histoires concernant les success-stories des nouveaux millionnaires en Bitcoins ce qui a bien entendu un effet boule de neige sur les échanges.

 

cours-bitcoin

Pour se rendre compte de l’importance de la progression,  1000 dollars investit en Bitcoin le 9 décembre 2011, valaient le 29 novembre 2013  plus de 340 000 $ !

Le Bitcoin, une monnaie hautement spéculative

Le Bitcoin est bien devenu en quelques années un actif à part entière. Il a permis de bâtir des fortunes, mais n’en reste pas moins ultra spéculatif et extrêmement dangereux.  En décembre 2012, l’annonce faite par la Chine de son désengagement des Bitcoins, et les nombreux scandales et arnaques du « deepweb »,  ont fait chuter les cours de près de 50%. La volatilité du Bitcoin est extrême, les cours peuvent gagner ou perdre 20 % de manière quotidienne. Il est impossible de faire de prédictions sur l’évolution de cette monnaie virtuelle. La décision d’achat doit reposer sur des convictions individuelles qui peuvent tout autant se vérifier comme s’infirmer. Le Bitcoin est l’archétype du marché spéculatif et dérégulé.